Philisto > Documents > Le paysan et la politique

Le paysan et la politique


Visualisations : 2780
Modifié : 30/12/2014 à 14h47


De la République, il n'a retenu qu'une chose : les 45 centimes, — rancune purement financière (1). De la monarchie parlementaire, il ne garde rien, ni amour, ni haine, ni souvenir ; comment l'aurait-il connue ? — Le jour où elle tomba, il se réveilla citoyen, tenant dans sa main son huit-millionième de souveraineté. Il est permis de croire que le cadeau parut médiocre au plus grand nombre. Ils en usèrent avec leur douce apathie, faisant autant de Constituants et de Législateurs qu'on leur en demandait, et n'en pensant qu'une chose : c'est qu'ils coûtaient bien cher.
Un jour pourtant, les masses agricoles montrèrent qu'elles pouvaient vouloir. Le paysan voulut couronner sa légende, et d'un mot fit l'Empire. Ce mot-là fut passionné, libre, sincère. Il le répéta trois fois [en 1848, 1851 et 1852] ; — puis, quand vinrent les législatures, on lui fit facilement entendre que c'était toujours la même chose. Avec le système des candidatures gouvernementales, d'une part, avec l'abstention insensée des partis de l'autre, les deux choses, en effet, ne différaient guère.
Mais à épeler toujours la même syllabe, ni enfants, ni peuple n'apprennent à lire. L'élection devint comme un acte machinal. Qu'est-ce qu'un bulletin de vote ? Un carré de papier qu'apporte le garde champêtre, avec recommandation de le rapporter au maire deux ou trois jours après, à une heure marquée sur une carte.

Jules Ferry, La lutte électorale, Paris, E. Dentu, 1863, pp. 10-11.

Note :
(1) Les 45 centimes renvoient à une hausse de la fiscalité : 45 centimes pour tout franc d'impôt payé.




Cours lié(s) :

Partagez ce document sur un forum (bbcode):

Partagez ce document sur un site web ou un blog (html):


uTip
C'était un 19 Août
Evènement : En 1942, afin d'évaluer les défenses allemandes, les Alliés tentent un débarquement à Dieppe qui tourne au désastre.

Naissance de : Madame du Barry, favorite de Louis XV (1743-1793).

Décès de : Blaise Pascal, savant, philosophe et théologien français (1623-1662).

Top 3 du concours du mois
Sondage

Vous êtes ...

Répondre