AthŤnes et la ligue de Dťlos


Visualisations : 7926
Modifié : 14/05/2011 à 18h23


XCVI. Ainsi investis du commandement par l'adhésion spontanée des alliés, [...] les Athéniens déterminèrent quelles villes auraient à fournir de l'argent ou des vaisseaux pour la continuation de la guerre contre les Barbares. Le prétexte fut de ravager le pays du roi par droit de représailles. De cette époque date chez les Athéniens l'institution des hellènotames, magistrats chargés de recevoir le tribut, car tel fut le nom donné à cette contribution. Ce tribut fut fixé dans l'origine à quatre cent soixante talents. Le trésor fut déposé à Délos, et les assemblées se tinrent dans le temple.

XCVII. Placés à la tête d'alliés originairement indépendants et ayant droit de suffrage dans des assemblées générales, les Athéniens étendirent peu à peu leur domination, soit par les armes, soit par des mesures administratives, dans l'intervalle compris entre la guerre médique et celle-ci [la guerre du Péloponnèse]. Ils eurent tour à tour à combattre les Barbares, leurs propres alliés révoltés, et enfin les Péloponnésiens, qu'ils rencontraient dans tous leurs différends. [...]

XCVIII. D'abord, sous la conduite de Cimon, fils de Miltiade, ils assi√©g√®rent et prirent sur les M√®des la ville d'E√Įon, √† l'embouchure du Strymon. Les habitants furent vendus comme esclaves. Ensuite ils firent subir le m√™me traitement √† la population de Scyros, √ģle de la mer √Čg√©e, habit√©e par des Dolopes, et qu'ils repeupl√®rent par une colonie d'Ath√©niens. Ils soutinrent aussi contre les Carystiens une guerre, √† laquelle le reste de l'Eub√©e demeura √©tranger et qui se termina par un accommodement. Apr√®s cela, les Naxiens se r√©volt√®rent ; mais ils furent attaqu√©s, assi√©g√©s et soumis. Ce fut la premi√®re ville alli√©e qui fut priv√©e de la libert√©, contrairement au droit √©tabli ; plus tard les autres √©prouv√®rent successivement le m√™me sort.

XCIX. Les d√©fections provenaient de plusieurs causes, en particulier de la difficult√© qu'√©prouvaient la plupart des alli√©s √† fournir r√©guli√®rement l'argent, les vaisseaux et m√™me les hommes. Les Ath√©niens usaient de rigueur, et se faisaient ha√Įr en employant la contrainte envers des gens qui n'avaient ni l'habitude ni la volont√© d'endurer les fatigues de la guerre. Leur commandement avait cess√© d'√™tre accept√© avec plaisir ; dans les exp√©ditions communes, ils ne traitaient plus les alli√©s en √©gaux, et il leur √©tait facile de r√©primer les r√©bellions. La faute en √©tait aux alli√©s eux-m√™mes ; la plupart, dans leur r√©pugnance √† porter les armes et √† s'√©loigner de leurs foyers, s'√©taient impos√©s, en place des vaisseaux √† fournir, une somme d'argent √©quivalente. Ainsi la marine ath√©nienne s'accroissait avec les fonds fournis par les alli√©s ; et lorsque ceux-ci venaient √† se r√©volter, ils se trouvaient engag√©s dans la guerre sans avoir ni l'exp√©rience ni les forces n√©cessaires pour la soutenir.

Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, I. Traduction de E.-A. Bétant, 1863.




Cours lié(s) :

Partagez ce document sur un forum (bbcode):

Partagez ce document sur un site web ou un blog (html):

ÔĽŅ
uTip
C'était un 26 Juillet
Evènement : En 1833, à Londres, la Chambre des Communes abolit l'esclavage dans toutes les colonies britanniques.

Naissance de : Carl Gustav Jung, psychanalyste suisse (1875-1961).

Décès de : Alphonse Hubert de Latier de Bayane, cardinal et duc français (1739-1818).

Top 3 du concours du mois
Sondage

Vous êtes ...

Répondre