Philisto > Documents > L'appel à la deuxième croisade

L'appel à la deuxième croisade


Visualisations : 62
Modifié : 25/11/2019 à 10h55


Après la prise d'Édesse par Zengî (1144), le pape Eugène III appelle en 1145 à une nouvelle expédition en Orient, rappelant la première initiée par le pape Urbain II (1095-1099).

Notre prédécesseur d'heureuse mémoire, le pape Urbain, lança pour ainsi dire l'appel de la trompette et entreprit de rallier à sa décision, de toutes les parties du monde, les fils de l'Église romaine. A sa voix, brûlant du feu de la charité, s'assemblèrent les Ultramontains, et en particulier les actifs et si courageux guerriers du royaume des Francs, ainsi que les gens de l'Italie. De la sorte, une puissante armée s'étant réunie, non sans payer un lourd tribut de leur sang, mais avec l'appui du secours divin, ils libérèrent de l'ordure païenne, outre cette ville où notre Sauveur a voulu souffrir pour nous et où il nous laissa son glorieux Sépulcre en mémoire de sa Passion, plusieurs autres […]. La grâce de Dieu aidant et le zèle de vos pères […] ces villes sont restées jusqu'à nos jours aux mains des chrétiens et d'autres cités infidèles furent vaillamment conquises.
Mais voilà que maintenant […] nos péchés et ceux du peuple lui-même ont voulu que la cité d'Édesse […] soit prise par les ennemis de la Croix du Christ […]. C'est pourquoi nous conseillons, demandons, prescrivons et, pour la rémission de leurs péchés nous enjoignons, parmi vous tous, à ceux qui sont de Dieu et particulièrement aux puissants et aux nobles, de se disposer courageusement à opposer une telle défense à cette masse d'infidèles […] que le prestige de la religion chrétienne en soit accru […].
Nous concédons et confirmons au bénéfice de ceux qui auront décidé, dans une intention pieuse, d'entreprendre et de mener à bien une œuvre et un labeur aussi saints et aussi indispensables, ce pardon de leurs péchés qu'institua notre dit prédécesseur, le pape Urbain ; quant à leurs épouses et à leurs enfants, à leurs biens et à leurs possessions, nous décidons qu'ils resteront sous la protection de la sainte Église.

Bulle « Quantum praedecessores » du pape Eugène III, 1er décembre 1145. Cité dans Martine Balard, Alain Demurger, Pierre Guichard, Pays d'Islam et le monde latin (Xe-XIIIe siècles), Paris, Hachette supérieur, 2000.




Cours lié(s) :

Partagez ce document sur un forum (bbcode):

Partagez ce document sur un site web ou un blog (html):


uTip
C'était un 15 Décembre
Evènement : En 1840, rapatrié de Sainte-Hélène, le cercueil de Napoléon Ier entre à Paris pour être placé aux Invalides.

Naissance de : Gustave Eiffel, ingénieur et industriel français (1832-1923).

Décès de : Johannes Vermeer, peintre hollandais (1632-1675).

Top 3 du concours du mois
or Manios, 67 pts
Sondage

Vous êtes ...

Répondre