Philisto > Forum > Epoque contemporaine > A propos de la monarchie

Page : 1

A propos de la monarchie


Répondre Nouveau topic

Auteurs Messages
hors ligne Sparklegamer
# Le 03/05/2009 à 11h10
Homme
Messages : 1
Inscrit le 03/05/2009
Bonjour à tous,

J'ai relevé une petite faute selon moi dans le cours sur la "république triomphante", bien que tout cela puisse être discuté bien évidemment. La voici :

Auteur : Cours
MacMahon, dès le 25 Mai, définit la politique que le gouvernement souhaite suivre: « Avec l'aide de Dieu
[...] nous continuerons l'oeuvre de la libération du territoire et du rétablissement de l'ordre moral dans
notre pays ». Il s'agit de défendre l'ordre moral, c'est-à-dire la prééminence des classes dirigeante
traditionnelles (aristocratie et haute bourgeoisie)
et la place centrale qu'occupe l'Eglise catholique dans la
société. Cet ordre moral implique implicitement la restauration monarchique.


La bourgeoisie, avant la révolution n'a jamais dirigé quoi que ce soit ... C'est bien pour cela qu'elle a fait la révolution d'ailleurs, afin d'obtenir le pouvoir.

Merci
hors ligne Thibault
# Le 03/05/2009 à 14h38

Administrateur
Homme 30 ans
Messages : 335
Inscrit le 19/12/2008
Bonjour et bienvenue sur Philisto, heureux

Je comprends la remarque.
Seulement, depuis 1789, la haute bourgeoisie est associée au pouvoir politique (donc ce n'est pas une nouveauté sous la IIIème République) et seule une poignée (très minoritaire) de royalistes purs et durs entendaient remettre en cause cette association au pouvoir. Même la restauration de 1815 ne remettra pas en cause la place qu'occupe la bourgeoisie au pouvoir: avec le suffrage censitaire, les plus fortunés possèdent le droit de vote et peuvent siéger à la Chambre des députés.
Dans les débuts de la monarchie de Juillet (1830), le gouvernement comptait 3 banquiers et un entrepreneur. Les deux hommes forts de la monarchie de Juillet, Adolphe Thiers et François Guizot sont membres de la bourgeoisie. Louis-Philippe lui-même était surnommé le "roi bourgeois".
Enfin, pour terminer, l'aristocratie du XIXème siècle était " ouverte " à la bourgeoisie: le cliché que l'on a fréquemment de ces deux classes censées être au XIXème en opposition est faux. La haute bourgeoisie a accédé au pouvoir aux côtés de l'aristocratie et non contre elle. ;o

J'espère que ma réponse te satisfait. heureux
hors ligne Christine
# Le 03/05/2016 à 02h49
Femme
Messages : 5
Inscrit le 17/03/2016
Je suis d'accord avec Belisaire. La noblesse sans le sous s'est progressivement alliée le plus souvent par marriage avec la bourgeoisie fortunée. Et tout le XIXème siècle a vu le renforcement de cette coopération. Tout ça au dépends du peuple comme d'hab...
Répondre Nouveau topic


    Page : 1


uTip
C'était un 18 Septembre
Evènement : En 1898 éclate la crise de Fachoda, incident diplomatique opposant la France au Royaume-Uni.

Naissance de : Léon Foucault, physicien et astronome français (1819-1868).

Décès de : Louis VII, roi de France (1120-1180).

Top 3 du concours du mois
Sondage

Vous êtes ...

Répondre