Philisto > Forum > Epoque contemporaine > Exhumation du corps du général Franco.

Page : 1

Exhumation du corps du général Franco.


Répondre Nouveau topic

Auteurs Messages
hors ligne paulau
# Le 23/11/2019 à 16h17
Homme
Messages : 45
Inscrit le 16/09/2013

La France est encore trop imprégnée par le romantisme de la saga des brigades internationales pour que l 'on puisse condamner l’exhumation fin octobre 2019 du général Franco de la tombe qu’il occupait à El Valle de los Caidos.

El Valle de los Caidos (ceux qui sont tombés ) est un lieu superbe à quelques kilomètres de Madrid, où le général Franco, à la fin de la guerre civile, décida d’enterrer les morts des deux camps, oui des deux camps, sous la seule réserve qu 'ils aient été baptisés.

Il est assez rare que le vainqueur d’une guerre civile pousse la magnanimité jusqu’à traiter ses anciens ennemis en frères et ce geste de paix aurait pu être mis en exergue par les commentateurs de la guerre civile.

Cela en tout cas n ' a pas impressionné la gauche qui a décidé l 'exhumation du corps de Franco.

Il faut dire que l’homme a de quoi énerver, puisqu’il fut l’un des très rares chef militaire et politique à battre le communisme.
Cela devrait d 'ailleurs en faire un personnage d’intérêt pour tout Européen. En effet si la gauche , en fait les communistes, avaient gagné la guerre civile espagnole , l ' Espagne , en application du pacte germano-soviétique, aurait été au côté d 'Hitler. La neutralité de l 'Espagne dans le conflit n ' était, de ce fait , pas garantie. De plus l ' Espagne pouvait autoriser Hitler à s 'emparer de Gibraltar, permettant à ce dernier de contrôler un accès essentiel de la méditerranée et donc de l ' Afrique du Nord.

Au lieu de quoi, malgré la demande d 'Hitler, Franco a refusé d 'entrer dans le conflit et a, de plus, interdit le passage des troupes allemandes vers Gibraltar.
Aucune reconnaissance pour cela de la part des occidentaux.
De même les évènements de la guerre d 'Espagne qui nuisent au prestige des républicains sont oubliées. Par exemple l 'assassinat par la police de l ' état espagnol de José Calvo Sotelo le 13 juillet 1936.
José Calvo Sotelo était le chef de file des opposants au Front Populaire. Le 16 juin 1936, il prononce aux Cortès un célèbre discours dans lequel il réclame la fin des attentats anti-cléricaux et des désordres fomentés par des miliciens d 'extrême gauche. Il est alors publiquement menacé par la "Pasionaria", la députée communiste Dolorès Ibarruri , qui lance : « Cet homme a parlé pour la dernière fois ».
Son assassinat déclenche la guerre civile.

Franco était un dictateur. Il prépara cependant sa succession et mis sur le trône un roi qui a permis le retour en Espagne de la prospérité et des libertés.



Le premier ministre socialiste espagnol a fait procéder à l’exhumation de la dépouille du Caudillo de « la vallée de ceux qui sont tombés » juste avant les élections législatives. Il voulait flatter les revanchards de la guerre civile qui n 'ont de cesse de rappeler que les Républicains étaient , durant la guerre civile , les purs , entretenant ainsi une mémoire qui arrange la gauche. Au vu des résultats de l 'élection qui a vu son affaiblissement, cela ne lui a pas porté chance.

Répondre Nouveau topic


    Page : 1


uTip
C'était un 15 Décembre
Evènement : En 1840, rapatrié de Sainte-Hélène, le cercueil de Napoléon Ier entre à Paris pour être placé aux Invalides.

Naissance de : Gustave Eiffel, ingénieur et industriel français (1832-1923).

Décès de : Johannes Vermeer, peintre hollandais (1632-1675).

Top 3 du concours du mois
or Manios, 67 pts
Sondage

Vous êtes ...

Répondre