Philisto > Forum > Discussions générales > Aide Métaphysique des moeurs, Kant

Page : 1

Aide Métaphysique des moeurs, Kant

Répondre Nouveau topic
Auteurs Messages
hors ligne juliaa
# Le 24/03/2019 à 17h50
Femme
Messages : 1
Inscrit le 24/03/2019
Bonjour tout le monde,
J'en appel à votre aide. Je dois en effet faire une explication de texte sur une partie de la Métaphysique des Moeurs de Kant sur laquelle j'ai beaucoup de mal.
L'un de vous pourrez t-il m'aider à comprendre le texte ?

Ça m'aiderais énormément !!
Merci d'avance aux âmes charitables qui aideront un cerveau dans le besoin lol

(Je vous met le texte) : III.
DE LA DIVISION DE LA MÉTAPHYSIQUE DES MŒURS.
Toute législation (qu’elle prescrive des actions intérieures ou extérieures, et, dans ce dernier cas, qu’elle les prescrive à priori au nom de la seule raison ou au nom de la volonté d’autrui) contient deux éléments : 1° une loi, qui présente objectivement comme nécessaire l’action qui doit être faite, c’est-à-dire qui en fasse un devoir ; 2° un mobile, qui joigne subjectivement à l’idée de la loi un principe capable de déterminer la volonté à faire cette action : ce second élément revient à ceci, que la loi fasse du devoir un mobile. Le premier présente l’action comme un devoir, ce qui est une connaissance purement théorétique de la détermination possible de la volonté, c’est-à-dire de règles pratiques ; le second joint dans le sujet à l’obligation d’agir ainsi un principe capable de déterminer la volonté en général. Toute législation peut donc différer d’une autre au point de vue des mobiles (quoiqu’elle puisse bien s’accorder avec elle au point de vue de l’action dont elle fait un devoir ; comme, par exemple, si les actions sont extérieures dans tous les cas). Celle qui fait d’une action un devoir et de ce devoir un mobile est éthique. Celle, au contraire, qui ne comprend pas cette dernière condition dans la loi, et qui par conséquent permet un autre mobile que l’idée même du devoir, est juridique. Il est aisé de voir que les mobiles, distincts de l’idée du devoir, auxquels s’adresse la dernière espèce de législation, sont nécessairement tirés de nos principes pathologiques de détermination, des inclinations et des aversions, mais surtout des aversions, car cette législation a nécessairement un caractère coercitif et n’est point une chose qui par soi-même séduise et attire.
Répondre Nouveau topic

    Page : 1


Twitter
Facebook
C'était un 21 Avril
Evènement : En 1944, le Comité français de la Libération nationale accorde le droit de vote aux femmes.

Naissance de : Hippolyte Taine, historien français (1828-1893).

Décès de : Jean Racine, écrivain français (1639-1699).

Top 3 du concours du mois
or Manios, 60 pts
Sondage

Vous êtes ...

Répondre