Philisto > Forum > Temps modernes > L'Encyclopédie : sus au congé du dimanche !

Page : 1

L'Encyclopédie : sus au congé du dimanche !


Répondre Nouveau topic

Auteurs Messages
hors ligne Thibault
# Le 22/07/2012 à 13h41

Administrateur
Homme 30 ans
Messages : 335
Inscrit le 19/12/2008
Bonjour,

Quelle surprise de voir que déjà au milieu du XVIIIe siècle, on songeait déjà, au sein des milieu cultivés, au travail le dimanche !
Voici ce que dit la célèbre Encyclopédie de Diderot à l'article "Dimanche" :

« L’Église ordonne pour le dimanche de s’abstenir des œuvres serviles, suivant en cela l’institution du Créateur : elle prescrit encore des devoirs & des pratiques de piété ; en un mot un culte public & connu. La cessation des œuvres serviles est assez bien observée le dimanche, & il est rare qu’on manque à cette partie du précepte, à moins qu’on n’y soit autorisé par les supérieurs, comme il arrive quelquefois pour des travaux publies & pressans, ou pour certaines opérations champêtres qu’il est souvent impossible de différer sans s’exposer à des pertes considérables, & qui intéressent la société. [...]

M. l’abbé de Saint-Pierre qui a tant écrit sur la science du gouvernement, ne regarde la prohibition de travailler le dimanche (Voyez œuvres politiq. tome VII. p. 73 & suivantes), que comme une regle de discipline ecclésiastique, laquelle suppose à faux que tout le monde peut chommer ce jour-là sans s’incommoder notablement. Sur cela il prend en main la cause de l’indigent (ibid. p. 76.) & non content de remettre en sa faveur toutes les fêtes au dimanche, il voudroit qu’on accordât aux pauvres une partie considérable de ce grand jour pour l’employer à des travaux utiles, & pour subvenir par-là plus sûrement aux besoins de leurs familles. [...]

[Remarquez l'intention charitable : est-elle de bonne foi ?
Vu ce qu'ont écrit les philosophes sur le petit peuple, il est légitime d'en douter]

Quoi qu’il en soit, il prétend que si on leur accordoit pour tous les
dimanches la liberté du travail après midi, supposé la messe & l’instruction du matin, ce seroit une œuvre de charité bien favorable à tant de pauvres familles, & conséquemment aux hôpitaux ; le gain que feroient les sujets par cette simple permission, se monte, suivant son calcul, à plus de vingt millions par an. [...]

[On va même jusqu'à calculer combien cela pourrait rapporter !]

On l’a déja dit : on peut estimer à plus de vingt millions par an le gain que feroient les pauvres par cette liberté du travail. Une telle œconomie mérite bien, ce me semble, l’attention du ministere, puisque souvent pour de moindres considérations l’on permet de travailler les fêtes & dimanches, comme nous l’avons remarqué plus haut. Mais en attendant qu’il se fasse là-dessus un réglement avantageux aux pauvres familles, ne peut-on pas proposer dans le même esprit, d’employer quelques heures de ce saint jour pour procurer à tous les villages & hameaux certaines commodités qui leur manquent assez souvent ; un puits, par exemple, une fontaine, un abreuvoir, une laverie, & c. & sur-tout pour rendre les chemins beaucoup plus aisés qu’on ne les trouve d’ordinaire dans les campagnes éloignées. En effet, quoique les grandes routes soient en bon état presque par tout le royaume, il reste encore plusieurs chemins de traverse où il y a beaucoup à refaire, & dont la réparation seroit très-utile aux peuples. »


[Sans commentaire, chacun jugera ...]

L'article complet de l'Encyclopédie :
http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/Volume_4#DIMANCHE

Répondre Nouveau topic


    Page : 1


uTip
C'était un 18 Septembre
Evènement : En 1898 éclate la crise de Fachoda, incident diplomatique opposant la France au Royaume-Uni.

Naissance de : Léon Foucault, physicien et astronome français (1819-1868).

Décès de : Louis VII, roi de France (1120-1180).

Top 3 du concours du mois
Sondage

Vous êtes ...

Répondre