Philisto > Documents > La prise de Jérusalem d'après un Arabe (1099)

La prise de Jérusalem d'après un Arabe (1099)


Visualisations : 2282
Modifié : 12/05/2015 à 17h13


Les Francs ayant essayé sans succès de prendre la ville d'Acre, se portèrent vers Jérusalem et l'assiégèrent pendant plus de quarante jours. Ils élevèrent deux tours contre la ville ; l'une était du côté de la montagne de Sion ; les Musulmans y mirent le feu et tuèrent tous les Chrétiens qui s'y trouvaient. Mais au moment où la tour finissait de brûler, un homme accourut pour leur annoncer que la ville venait d'être envahie du côté opposé.

La ville sainte fut prise du côté du nord, dans la matinée du vendredi 22 du mois de schaban (15 juillet). Aussitôt la foule prit la fuite. Les Francs restèrent une semaine dans la ville, occupés à massacrer les Musulmans. Une troupe de Musulmans s'était retirée dans le Mihrab [sanctuaire] de David (1), et s'y était fortifiée. Elle se défendit pendant trois jours. Les Francs ayant offert de les recevoir à capitulation, ils se rendirent et eurent la vie sauve ; on leur permit de sortir pendant la nuit, et ils se retirèrent à Ascalon.

Les Francs massacrèrent plus de soixante et dix mille Musulmans dans la mosquée Alacsa : parmi eux on remarquait un grand nombre d'imams, d'oulamas (savants), et de personnes d'une vie pieuse et mortifiée, qui avaient quitté leur patrie pour venir prier dans ce noble lieu.

Les Francs enlevèrent de la chapelle de la Sakra plus de quarante lampes d'argent, chacune du poids de trois mille six cents dirhems. Ils y prirent aussi un tennour [grande lampe] d'argent qui pesait quarante ratls de Syrie, ainsi que cent cinquante lampes d'une moindre grandeur. Le butin fait par les Francs était immense.

(1) Il est probablement question ici d'un lieu situé dans la tour de David.

Ibn al-Athîr, Kamel-Altevarykh, traduit dans le Recueil des historiens des croisades, tome I, Paris, Imprimerie nationale, 1872, pp. 197-201.




Cours lié(s) :

Partagez ce document sur un forum (bbcode):

Partagez ce document sur un site web ou un blog (html):


uTip
C'était un 18 Février
Evènement : En 1899, Emile Loubet devient président de la République française, succédant à Félix Faure.

Naissance de : Alessandro Volta, physicien italien (1745-1827).

Décès de : Grégoire V, pape (973-999).

Top 3 du concours du mois
or lucio, 41 pts
Sondage

Vous êtes ...

Répondre